Une affiche russe

Si aujourd’hui on écrit partout que « fumer tue », on ne s’en préoccupait pas autrefois. Une affiche russe laissait même une femme préférer le parfum du tabac à celui des roses :

L’affiche est sur la vitrine d’un café de la rue Saint-Maur, décorée de nombreuses affiches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *