Saintes – 17 rue du Jardin du Roy

Tiens tiens tiens, décidément ma bonne vieille ville de Saintes regorge de surprises à glisser régulièrement ici. J’y ai découvert ce lundi, sur une maison de 1914, deux linteaux décorés chacun d’un visage.

Celui de gauche, rieur, est entouré de roses et de glycine :

Et celui de droite, l’air plutôt moqueur, est bordé de raisin et de pommes de pin :

Au milieu du quartier de l’Abbaye aux Dames aux maisons post-1945, voilà qui met un peu de volume et de fantaisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *