Rouen (Seine-Maritime)

Je suis allé à Rouen il y a deux semaines, non pas pour de l’Art nouveau mais pour de l’art contemporain au FRAC et pour visiter le musée des Beaux-Arts.

Dans ce très beau musée des Beaux-Arts de Rouen, les années 1885-1915 sont surtout représentées par une belle collection de toiles de Monet et Sisley. On retrouve cependant un Kupka de 1909 (« Gigolette en rouge« ) qui malgré le titre n’est pas une recette de civet de lapin (oui pardon elle est facile)… et pour reparler de la Loïe Fuller, une statuette (en bronze brut de fonte) de Duchamp-Villon. L’exposition 1900 est elle-même présente par une toile de Jacques-Emile Blancher : « André Gide et ses amis au café Maure de l’exposition Universelle de 1900 ».
Mais j’ai surtout été marqué par la toile symboliste « L’énigme« , d’Alfred Agache.

A la sortie du musée, on remarquera sur le chemin du centre ville une jolie façade un peu gâtée par le temps gris qui planait sur Rouen :

Au FRAC, nul Art nouveau évidemment, mais dans le quartier ou plutôt sur Sotteville-lès-Rouen), on peut s’amuser de quelques jolies maisons fin 19ème dans un style plutôt régionaliste. Cependant, en bus, j’ai juste eu le temps d’apercevoir vers le 40 de la rue d’Elbeuf une façade Art nouveau. Ce fut très bref, je ne serai même pas en mesure de la décrire ici. Il me faudra donc retourner là-bas… ou bien attendre la contribution d’un lecteur ?

L’Art nouveau à Rouen fut autrefois grandement représenté par le théâtre de l’Alhambra, éventré pendant la guerre et démoli en 1946.

Aujourd’hui, l’Art nouveau accueille encore les visiteurs qui arrivent à Rouen par le train… mais je repousse une fois de plus mon petit laïus sur la gare…

2 réflexions au sujet de « Rouen (Seine-Maritime) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *