Paul Iribe modernisé

Paul Iribe est né en 1883 à Angoulême. Il fait partie de ceux qui, dans les années 1910, prirent le relais des créateurs art nouveau, soit pour continuer à moderniser les arts décoratifs, soit pour revenir vers un art plus traditionnel.
En 1912, il conçoit du mobilier pour l’appartement de Jacques Doucet. Une de ses plus célèbres pièces est une petite commode exposée au musée des Arts décoratifs, inspirée du XVIIIème siècle, mais résolument moderne et témoin de ce glissement de l’art nouveau vers l’art déco. Dessinée par Paul Iribe, elle fut réalisée par Clément Rousseau.

Dans le numéro de novembre de « Beaux Arts magazine« , le supplément « ébénisterie d’art » nous présente le travail d’un ébéniste de 23 ans, Ludovic Avenel, lauréat cette année du prix Liliane Bétancourt pour l’Intelligence de la Main. Il a conçu une copie conforme de la commode en question, mais également un deuxième version dans des matériaux de notre époque. Ainsi, le caoutchouc a remplacé l’ardoise, l’ébène a cédé la place à des matériaux composites répondants aux noms de corian ou alubocon et le galuchat a été remplacé par du papier aluminium* de la même texture (texture créée par un pressage de vrai galuchat sur le papier métallique).

Evidemment je ne voulais pas me limiter à cet article dans « Beaux Arts » et j’ai trouvé un très joli portrait sur le site Maison à part.

Voilà vraiment un artiste qui s’inspire avec intelligence de ses prédécesseurs, tout en faisant évoluer son art. Une réelle réjouissance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *