Pastis del Mono par Ramón Casas, au Petit Palais

L’exposition « La Nuit espagnole : Flamenco, avant-garde et culture populaire » a lieu jusqu’au 31 août au Petit Palais. Je l’ai visitée ce samedi 23 août.

Présentant des œuvres de 1865 à 1936, elle traverse la période artistique qui nous intéresse ici, mais on y trouve peu de relation avec le « modernismo« , frère espagnol de notre Art nouveau. Seules les informations relatives à Ramón Casas à proximité de son affiche « Anis del Mono » font une référence claire à ce mouvement :

« Ses figures aux cheveux relevés (…) accompagné de forme courbes propres à l’Art nouveau « 

Cette affiche avait été réalisée lors d’un concours lancé par la marque, et gagné par Casas.

Mais pour voir un style vraiment Art nouveau, mieux vaut se tourner vers l’affiche arrivée en deuxième position lors du concours, réalisée par Alexandre de Riquer i Ynglada.
Casas a cependant bel et bien réalisé d’autre affiches « modernistas », qui en effet présentent – pour paraphraser le texte de l’exposition – des figures aux cheveux relevés accompagnées de formes courbes. Tiens, c’est étrange, on retrouve presque la même phrase sur une page web consacrée à Riquer…

Petite remarque subsidiaire : l’exposition date l’affiche de Casas en 1894, or le concours eut lieu en 1898… Je reviendrai un jour sur ces deux artistes catalan, maîtres de l’affiche espagnole des années 1900.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *