Paris, architectures en couleurs

Le pavillon de l’Arsenal proposait le 11 septembre, dans le cadre des journées du Patrimoine, la conférence « Paris, architectures en couleurs ».
On peut retrouver en vidéo la conférence sur http://www.pavillon-arsenal.com/videosenligne/collection-8-160.php

Les 30 premières minutes de la vidéo sont une présentation chronologique par Simon TEXIER. Autour des années 1900, ce sont surtout la Samaritaine et le bâtiment du 124 rue Réaumur qui retiennent l’attention de M. Texier. Le 124 rue Réaumur est un immeuble industriel de 1905 à l’ossature en acier riveté dans les teintes rougeâtres. Les bow-windows du 4ème étage lui offre, au-delà de cette couleur, une originalité de forme que l’on remarque facilement, même si la rue Réaumur a vu de nombreuses constructions naître à la fin du 19ème siècle. Elle fait d’ailleurs l’objet d’un parcours d’architecture sur le site de Ville de Paris.

Dans le reste de cette intéressante conférence, la période Art nouveau n’est pas plus mise en avant qu’une autre, mais le Paris Haussmanien qui la précède est l’exemple de la « non couleur » (à considérer que la pierre n’ait pas une couleur). Les intervenants parlent entre autres de la difficulté d’avoir une couleur pérenne sur une façade – les grès flammés permettaient certes des couleurs pérennes mais étaient trop chers – ou de l’évolution de certains bâtiments. Ce fut également pour moi l’occasion d’apprendre que la couleur des bâtiments n’est pas réglementée à Paris.

Voilà…. bon visionnage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *