Pampelune

Pampelune, ancienne capitale du royaume de Navarre, mérite un détour pour sa splendide cathédrale gothique autour de laquelle gravite un joli centre-ville.

Juste un peu d’histoire…
Après quelques négociations ardues avec l’armée, la Mairie de Pampelune a obtenu en 1888 une autorisation pour réaliser le premier élargissement de la ville, encore dans l’enceinte entourée de murailles, mais dans des terrains contrôlés par les militaires. Cet agrandissement de la zone habitable a obligé à abattre les remparts de San Antón et la Victoire, et le rebellín de Sainte Teresa, mais a permis à la ville de s’offrir un petit ravallement architectural.

Le centre-ville abrite donc de petites rues d’époque, où se succèdent bow-windows, façades colorées, bow-windows et… façades colorées. Un vrai régal… où les tuyaux de gaz règnent cependant plutôt en maîtres sur les façades. En dehors de ce régal, l’histoire de l’architecture a évidemment laissé ses traces, avec par exemple l’hôtel de ville et sa façade baroque, la plaza del Castillo (aux bâtiments du 18ème mais avec la façade rococo du café iruña), les imposantes arènes ou la citadelle dont la construction s’est terminée vers 1650.

Et l’art nouveau dans tout ça ?
On en trouve quelques éléments aussi bien vers la Calle Mayor que vers la plaza del Castillo (telles ces deux devantures), mais ça reste discret :


Allez, un petit diaporama (un peu de tout, je ne suis pas sectaire) pour donner une idée de ces jolies rues…

Une réflexion au sujet de « Pampelune »

  1. Arthur

    Une page et une description agréable de Pampelona qui donne bien envie de s’y rendre…j’ai toujours apprécié le mélange de styles côté architecture…merci 🙂

    Bien à vous 🙂 Arthur

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *