Les ombellifères – Philippe claudel

Nathalie m’avait offert il y a quelques mois un tout petit ouvrage de Philippe Claudel intitulé : « Les ombellifères ». J’en avais jusqu’alors seulement admiré les illustrations, mais j’ai aujourd’hui lu ce charmant et court récit, qu’on imagine autobiographique. L’auteur y raconte en quelques paragraphes son plaisir à s’approcher de la rivière – il n’a alors que 5 ans – au milieu de « ces hautes demoiselles pas encore fauchées ».

ombellifères - Philippe Claudel - copyright Ed. Circa
Les illustrations font face aux 5 petites pages du texte, elles représentent des fleurs d’ombelle, d’ail, d’oignon et de nigelle ; un couple de poissons habille également la dernière page où l’on peut y lire que les illustrations proviennent d’études d’Emile Gallé, reproduites par l’agence de la RMN.

Cet adorable objet aux teintes vertes est paru chez Circa.
www.circa1924.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *