Le louvre des antiquaires

Comme ont dit D et F qui m’avaient donné rendez-vous ce matin, le Louvre des antiquaires, c’est comme un musée puisque l’on peut voir de belles choses et… que l’on ne peut pas acheter. Et c’est même mieux qu’un musée puisque l’on peut toucher les objets.

D et F souhaitait y voir une pièce précise, et moi j’en profitai pour me rincer l’oeil sur la pièce en question et sur des tables gigognes de Gallé, des meubles Majorelle, des vases aux motifs fleuris en veux-tu en voilà, etc.

Et donc ? Et donc voilà, allez au Louvre des Antiquaires…

Néanmoins j’ai pu faire la connaissance de l’auteur du livre Lé métropolitain d’Hector Guimard. Les spécialistes de l’Art Nouveau sont décidément des personnes très sympathiques.

Une réflexion au sujet de « Le louvre des antiquaires »

  1. Guy-Lux

    Je me souviens d’y avoir été très mal reçu dans une des boutiques spécialisée dans l’Art Nouveau (la plus grande) dans laquelle figurait un meuble Hector Guimard. Pas moyen d’en approcher, même pour juste y jeter un oeil. J’avais vraiment l’impression d’emm…der le vendeur.
    Une autre fois par contre, dans une autre boutique qui depuis a laissé tomber l’Art Nouveau, j’ai discuté plus d’une demi-heure avec le vendeur très sympa qui en prime me donnat une photocopie du catalogue intégral des établissements Majorelle paru au début du 20ieme siècle.
    Comme tu le dis, le Louvres des Antiquaires est un beau musée où l’on peut parfois tomber sur des merveilles… et sur les prix qui vont avec.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *