Le Gallopin

Si vous désirez dîner agréablement dans le quartier de la Bourse, n’hésitez pas à vous rendre au 40 de la rue Notre-Dame des Victoires, au restaurant Le Gallopin.

Pour bénéficier d’un cadre 1900, pensez bien à réserver une table dans la salle de la verrière. Avec un peu de chance, si le temps le permet, la porte centrale de la verrière sera ouverte… ce qui néanmoins aura l’inconvénient de ne pas voir le motif qui décore cette porte :

Les motifs ? De belles branches et fleurs de rosiers ou de capucines… pour ne citer que les plantes que l’on a réussi à reconnaître… puisque l’on a des doutes sur ce qui décore le coin du panneau droit : n’est-ce-pas du sureau ?

Le restaurant a été créé en 1876, époque à laquelle il n’est d’un débit de bières et de vin au détail. Au cours des années suivantes, le lieu s’agrandit sur l’arrière, et c’est en 1900 que la location de la cour intérieure permet à Gustave Gallopin la création de cette verrière. Le lieu a, par la suite, régulièrement changé de propriétaire, chacun, fort heureusement, respectant le décor du restaurant mélangeant différents styles de la fin de 19ème siècle.

De surcroît on y dîne très bien pour un prix raisonnable (29,50€ pour entrée, plat et dessert) et le service est vraiment sympathique. (Et non, je n’ai pas de réductions sur les tarifs malgré la pub !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *