Le futurisme à Paris – une avant garde explosive

Le Centre Pompidou propose jusqu’au 26 janvier 2009 l’exposition « Le futurisme à Paris – une avant garde explosive » que j’ai visitée hier. Evidemment, ça peut paraître étrange que j’en parle sur ce blog mais faute de temps pour des billets spécialisés, j’ai envie d’une petite ouverture vers ce mouvement (principalement pictural) qui est né tandis que l’Art nouveau était sur le déclin. En effet le mouvement futuriste est né en 1909 , plus précidément le 20 février 1909 lorsque le poète italien Filippo Tommaso Marinetti publia en une du Figaro le Manifeste du futurisme.
L’Art nouveau fut à la fin du 19ème siècle une réaction au classicisme et à l’éclectisme qui envahissaient les façades comme les intérieurs ; le futurisme dénonça lui aussi certains mouvements tels que l’impressionnisme mais aussi le cubisme considéré pour certains comme « classique » à cause de son goût pour le nu (Les demoiselles d’Avignon de Picasso, qui date de 1907, reste de part son thème dans la lignée des peintures du 19ème) et des palettes trop fades. Le futurisme voulait également rompre avec le passé en représentant le monde moderne : la vitesse des machines, les métropoles, les foules…

Un autre élément qui me donna envie de ce petit billet est la présence de 5 pastels de Kupka. Frantisek Kupka (1871 – 1957), diplômé de l’Académie de Prague, s’installe à Paris en 1896 après avoir séjourné 3 ans à Vienne. Il commence sa carrière d’artistes en tant qu’illustrateur pour des revues et crée également des affiches pour des cabarets. Il se lie alors d’amitié avec Mucha. Le nom de Kupka a déjà été cité dans ce blog car il a réalisé des couvertures et des illustrations pour Cocorico.
Mais au fil des années, Kupka fera évoluer son travail et surtout sa peinture vers l’abstraction, refusant d’être rattaché au mouvement cubiste.

Voilà c’était un tout petit détour dans les années post Art Nouveau… En tout cas je conseille vivement cette exposition !

Une réflexion au sujet de « Le futurisme à Paris – une avant garde explosive »

  1. SurfAnna

    Ooooh, Kupka… j’aime beaucoup ce qu’il fait ! j’avais eu l’occasion d’admirer ses esquisses et dessins fait pour une édition de l’Ancien testament si je me souviens bien. C’était très poétique, onirique, fin… Merci pour l’info sur l’expo, je n’en avais pas entendu parler. 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *