L’art nouveau en Poitou-Charentes

J’ai eu beau habiter à Saintes, Angoulême, Poitiers et La Rochelle et séjourner ponctuellement à Niort, je ne m’intéressais pas à l’art nouveau à cette époque. Et pourtant…

art nouveau en poitou charentes - alienor.orgAfin de rattraper le temps perdu, j’ai commencé à rechercher quelques informations sur internet, et j’ai découvert un joli site web qui fournit une analyse du mouvement, avec en parallèle des illustrations provenant de quelques musées et bâtiments de la Région. Je vous invite donc à jeter un oeil sur l' »Art nouveau en Poitou-Charentes« .

A la lecture du site, j’apprends qu’il est intéressant d’aller visiter le musée Sully de Châtellerault (actuellement en travaux et ne possédant pas de site web), que la ville de Niort possède des façades stylisées à l’époque par Georges Lasseron ou qu’une faïencerie de Parthenay créa des céramiques Art nouveau. Pour les arts graphiques, c’est le département de la Charente qui est cité en exemple, avec le musée du papier d’Angoulême et la ville de Cognac : le commerce de cet alcool à l’époque engendra la création de nombreux supports (étiquettes, publicités…).

Le site est loin d’être une présentation exhaustive de l’Art nouveau régional (ainsi, la Charente-Maritime est absent du site… j’aurais justement l’occasion de parler bientôt de prochainement de Saintes et Royan), mais il permet au moins de prouver que le Poitou-Charentes n’est pas qu’un splendide musée à ciel ouvert de l’Art roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *