Guimard en son jardin

Le Cercle Guimard proposait jusqu’au 2 septembre une visite guidée intitulée « Guimard en son jardin – visite guidée dans le quartier d’Auteuil »…

Durant les deux heures de la visite, les guides nous ont présentés l’éventail des style architecturaux contemporains de Guimard, donc jusqu’à la fin des années 1920, et l’on a passé autant de temps à parler de Boussard ou de Mallet-Stevens que de celui qui nous avait fait venir. Intéressant de replacer l’oeuvre de Guimard dans le foisonnant contexte architectural de l’époque, mais un peu décevant de ne pas avoir une once d’explication sur les immeubles de la rue Agar ou de ne pas avoir faire un détour par le 122 avenue Mozart.

Tout de même, positivons : en plus de l’hôtel Mezzara (60, rue La Fontaine, lieu de rendez-vous et seul bâtiment public dont visitable construit par le maître), les autres bâtiments guimardiens qui nous ont été présentés sont le 18 rue Henri Heine, un hôtel particulier datant de 1922 au 3 Square Jasmin, et le magnifique Castel Béranger (14, rue La Fontaine), qui avait gagné en 1897 le premier concours de façades de la Ville de Paris.
Décevant aussi le niveau sonore de la voix de la guide : il fallait tendre l’oreille… L’autre guide était en revanche audible (et intéressant).

Voilà voilà, la visite a quand même été intéressante pour le point de vue global sur l’urbanisme parisien, de Haussmann aux années 1920. Le Cercle Guimard devrait simplement être plus précis sur leur site pour prévenir leurs futurs « visiteurs guidés ».

Une réflexion au sujet de « Guimard en son jardin »

  1. Vincenttheone

    Bon. C’est sûr, je comprends ta déception légitime… Je vais essayer de faire jouer mes influences pour faire visiter ce truc-là un peu mieux à tout le monde, quoi (mais je ne promets rien) !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *