Design contre design

Le Grand Palais propose jusquau’au 7 janvier 2008 l’exposition Design contre Design.
Le principe est de comparer des objets des deux derniers siècles et de mettre par exemple en avant les similitudes de forme entre art contemporain et art déco, ou les influences partagées entre l’art nouveau et le design actuel.

Côté Art nouveau, on retrouve quelques pièces très connues et visibles ailleurs, tel un tabouret de Bugatti exposé à Orsay, ou encore le pupitre à musique de Charpentier, habituellement au musée des Arts décoratifs, dont les lignes ondulent près de celles d’un tabouret de Starck. On y voit aussi de très belles pièces de chez Christofle, un fauteuil de Guimard…

Certes, c’est une très belle collection d’objets de toutes les époques mais… ça ne suffit pas. Je n’ai pas voulu me charger ce jour-là en achetant l’imposant catalogue, et pourtant il me faudra l’acheter pour y voir le réel intérêt pégégogique de l’événement, qui est une grosse déception à mon avis par rapport à l’enjeu de mélanger les genres pour mieux les comparer, les comprendre et les aimer.
Cela dit, d’après connaissancedesarts, on s’éloigne trop de l’exposition dans ce catalogue.

Si vous y allez (car ça vaut quand même un petit peu le déplacement quand on aime les arts décoratifs), surtout prenez un audio-guide, c’est indispensable, mais malheureusement cela vous coûtera 5 euros en plus des 10 euros de l’entrée : bien trop cher pour une telle exposition qui, selon le scénographe, ne relève que du plai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *