Archives de catégorie : Graphisme

Aubrey Beardsley en couv’

Ceux qui me lisent depuis le début se souviennent peut-être de mon amour pour Aubrey Beardsley. En vitrine d’une librairie, il y a quelques jours, un ouvrage « exhibait » un dessin du maître…

Voici donc que sur ce blog prude on dévoile une érection ? Quel scandale ! Mais… pas une seule ?! TROIS !

Allons allons on reprend ses esprits… L’illustration se nomme « The Lacedaemoniam ambassadors » et provient d’une édition de Lysistrata (d’Aristophane) de 1896.

… Quant au livre en question, il est édité aux éditions La Musardine.

D…Y

Debussy, Dessay.

Natalie Dessay vient de sortir un disque de mélodies de Debussy. Qui dit musique d’époque 1900 dit pochette vaguement inspirée de Mucha… et évidemment la police Böcklin ! Tant qu’à faire dans le cliché, allons-y franchement…
L’autre fonte, que j’oserai qualifier de « mackintoshienne », nous épargne heureusement une dégoulinade totale. Après une petite recherche, je découvre que c’est Copasetic : (www.dafont.com/fr/copasetic.font). Une police gratuite ? Ben oui…

Tiens à propos de police de caractères je n’ai jamais parlé de « Un Monstre à Paris« …

Un carnet à dessins

Jolie manière d’approcher la biennale Art nouveau de Bruxelles, à laquelle, comme à chaque édition, je n’ai pas assistée… voici donc les croquis (à l’aquarelle) de :

http://groseil.canalblog.com/archives/2011/11/01/22542924.html

Et si vous consultez le blog en question un peu plus en profondeur, vous découvrirez aussi ceci :

http://groseil.canalblog.com/archives/2011/09/22/22119680.html

Et voilà, je retourne dans mes autres activités

PS. Parmi mes autres activités il y a la photo, d’ailleurs je participe très prochainement à ceci :
http://galerieminiature.wordpress.com

 

 

Konnichiwa

… Cela veut dire « bonjour » en japonais, et j’envoie à tous mes lecteurs un salut du Japon où je passe de merveilleuses vacances, principalement à Kyoto.

J’aurais peut-être l’occasion de faire un billet sur les motifs ayant influencé l’Art nouveau, si j’en croise…  Mais évidemment, ici comme ailleurs, on retrouve un peu de graphisme Art nouveau sur les vitrines, comme pour ce bar à Osaka.

À bientôt !

Généalogie

Voici ce que j’ai retrouvé en trouvant mes emails… Une petite stylisation du métropolitain de ce cher Hector, par la RATP elle-même. Je laisse le tampon du Cercle généalogique de Saintonge pour laisser un indice quant à la provenance de cette trouvaille.

L’Art nouveau appliqué à Star Wars

J’aurais dû parler de la vente Art nouveau / Art déco exposée au Palais de Tokyo. J’aurais dû parler mon séjour à Prague. J’aurais dû parler de l’affiche de Brigitte. J’aurais dû faire plaisir à tous ceux qui attendent le retour de ce blog… Mais je fais simplement ceci : un lien vers un page web.

http://cinema.fluctuat.net/blog/48793-l-art-nouveau-applique-aux-affiches-de-star-wars-iron-man-et-alien.html

Joli, non ? Dommage que les auteurs de ces dessins ne soient pas mentionnés. Si vous en savez plus, merci d’utiliser les commentaires.

Le réseau Bombyce.

Sous ce titre étrange se cache le nom d’une bande-dessinée, ou plutôt de deux tomes dont le premier est paru en 1999 et le deuxième en 2002. Le dessinateur avoua à la sortie des ouvrages son goût pour l’art nouveau, en particulier pour Victor Horta. Cela se retrouve dans l’ambiance des planches, que ce soit dans l’architecture de la ville où se passe le récit que dans les scènes d’intérieur aux décors foisonnants.

Je n’ai jamais lu cette bande-dessinée, je viens juste de découvrir son existence grâce à une recherche sur Internet, où l’on peut en savoir un peu plus ici ou là :

Interview de l’auteur en 2000 après la sortie du tome 1 :
http://www.bdparadisio.com/intervw/cecil/intcecil.htm

Interview de l’auteur en 2006 :
http://www.objectible.net/objectible/Interviews/InterviewCecil/body.html

Reste à aller du côté des librairies et des bibliothèques pour voir cela de plus près… et d’attendre le tome 3 (s’il sort un jour).

Vanessa Paradis… encore !

Jamais deux sans trois ! Après une pochette d’album d’inspiration doucement klimtienne, après un live tout droit sorti de chez Mucha, l’Art nouveau est encore au rendez-vous pour le troisième disque successif de Vanessa Paradis. Elle a pioché cette fois, dans un style… mmm… plutôt jugenstil, non ?

Les éléments décoratifs sont repris de « Art nouveau designs » * paru chez Pepin Press (cf. ci-contre et page 23 du livre)… mais les sources ne sont pas citées dans cet ouvrage. La photographie est de Bettina Rheims…. Et Bettina Rheims, la célèbre photographe, est tout de même la fille de Maurice Rheims, l’un de ceux qui a redonné ses lettres de noblesse à l’Art nouveau dans les années 1960. La boucle est bouclée.
Le dernier clip de Vanessa Parais baigne d’ailleurs dans une ambiance très « vieilles images 1900″… Et j’apprends en cherchant un peu sur internet qu’elle incarnait la Loïe Füller dans un clip de 2007 (« Dès que j’te vois »).

Si des fans de la chanteuse lisent ce blog, peut-être peuvent-ils nous fournir plus d’informations sur l’amour de celle-ci pour le modern style ?

* tout comme la couverture de la réédition du livre de R.H. Guerrand d’ailleurs.

L’intervention

22 mai 1885. Victor Hugo meurt. Chéret a déjà de belles années d’affichiste derrière lui, Samuel Bing commence à être connu pour ses ventes d’objets japonais, William Morris a créé son entreprise dix ans plus tôt, Rosseti est décédé en 1883, Hector Guimard s’apprête à entrer aux Beaux Arts, Gaudi a déjà commencé la Sagrada Familia… L’Art nouveau n’est pas encore né, mais l’art bouillonne…

Et donc, comme vous vous en doutez en voyant l’affiche, je vous parle de Victor Hugo simplement parce qu’une jolie police sécessionnisto-mackintoshienne* a été utilisée pour l’affiche de sa pièce l’Intervention, actuellement jouée à l’Akteon Théâtre. La police en question s’appelle Rivanna, elle est disponible sur dafont.com

* c’est évident :
http://new.myfonts.com/fonts/letterperfect/kolo/
http://www.crmsociety.com/

Jo Krasevich

Les bacs des disquaires, probablement au rayon indépendant, ont une nouvelle pochette Art Nouveau. La photo est jolie mais le graphisme est peut-être un peu grossier malheureusement. Serait-il sorti tout droit d’un livre offrant nombre d’élements graphiques Art nouveau ?
Qu’importe, ne boudons pas notre plaisir…

Tout cela me fait rebondir sur la question récente d’une lectrice, me demandant d’où pouvait venir le revival Art Nouveau actuel… Je ne me suis pas vraiment penché sur la question, qu’elle ne m’en veuille pas si son message est resté jusqu’à présent sans réponse.