Attractions : Conférences de Pascal Rousseau

Le mercredi 17 octobre avait lieu au Palais de Tokyo la première des conférences du cycle « Attractions » de Pascal Rousseau. Il revenait ou plutôt allait et venait sur les origines de l’abstraction. Les origines, les prémisses, les balbutiements, la procréation… On est passé de Kupka aux toiles futuristes d’une peintre suédoise vers 1860, de Newton à Mondrian en passant par le spiritisme, la représentation du son, la photographie de la pensée (mais oui…) ou encore trois figures style Sécession (qui m’ont fait divagué un court instant en repensant à Liège). Évidemment l’Art nouveau a été cité en exemple : ses arabesques, ses motifs géométriques, Klimt ou Van de Velde. Évidemment Van de Velde ! Je crois qu’il a montré la pub pour Tropon, mais c’était il y a un mois et je n’ai pas pris de notes… Évidemment j’espérais bien un petit papier peint de notre ami Hector Guimard, mais qu’importe, l’essentiel était là, l’Art nouveau était cité.

L’autre point essentiel, c’est que cette conférence était absolument passionnante. D’abord parce que je suis curieux et que sur le sujet de l’abstraction j’ai presque tout à apprendre. Ensuite parce que Pascal Rousseau est brillant, captivant, un orateur sans le moindre de ces « heu » qui rognent un discours.

Rendez-vous donc demain, mercredi 14 novembre pour la suite. Sans Art nouveau mais avec tant à apprendre.

Pour en savoir plus sur le cycle de conférences :
http://www.palaisdetokyo.com/fr/conference/attractions-0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *