8 rue Mélingue – 75019 Paris

8 rue mélingue, façadeLa rue Mélingue est une petite rue qui débouche sur la rue de Belleville à proximité de la station de métro Pyrénées. Au numéro 8 se trouve un immeuble construit en 1901 par l’architecte Eugène Kuentzmann.

La très belle façade est de facture relativement classique. On pourrait donc passer devant le bâtiment sans y prêter attention si la fenêtre centrale du premier étage n’accrochait pas l’oeil par sa forme et par les deux éléments décoratifs en-dessous de celle-ci.

Mais c’est surtout l’entrée qui est à mes yeux un joli bijou. Elle est composée de quatre panneaux de céramiques aux motifs fleuris et de beaux cabochons bleu turquoise. Les quatre panneaux de l’entrée sont tous les quatre différents, ils représentent des dahlias aux belles couleurs vives dans les teintes rouges et jaunes. Ils sont bordés verticalement par des carreaux de faïence, aux couleurs moins vives représentant des brins de muguet.
8 rue Mélingue, entrée

8 rue Mélingue, entrée

Le nom des céramistes est inscrit au coin de l’un des panneaux : Ébel et Cazet.
8 rue Mélingue, céramiste Ebel et Cazet

Au centre de chaque côté de l’entrée, il y a également un petit élément de céramique, et l’on retrouve des éléments plus ou moins similaires sur la façade, sous les fenêtres du 4ème étage (cf. ci-dessous) et en haut des colonnes qui bordent la porte (cf. ci-contre) … des colonnes de style… euh… égyptien, non, un peu ?

La chance que l’on a c’est que la grille qui donne sur la rue de ferme pas – du moins elle ne fermait pas les deux fois où j’y suis allé. De toute manière cela reste une grille ajourée et l’on peut admirer sans problèmes cette entrée depuis le trottoir. Malheureusement quelques cabochons manquent et les boîtes-à-lettres masquent une partie des panneaux de gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *