14, rue d’Abbeville

Notre promenade de jeudi dernier – car je ne travaillais pas ce jour-là – nous emmena plus ou moins par hasard rue du Faubourg Poissonnière. En nous retournant vers la rue d’Abbeville, ô surprise… ça :

J’avais déjà vu la façade en photo mais mon souvenir était très flou. N’est-ce pas elle qui fait la couverture de ce petit livre que j’ai offert à F ? Bref, en tout cas, une fois devant, quelle exubérance ! Les fleurs en grès qui ornent la travée centrale de leurs énormes pétales verts avec les briques de la façade. La porte est joliment décorée de volute (mais je n’ai pas fait de photo, et je n’avais pas un grand angle donc elle n’apparait pas au-dessus). En y regardant d’un peu plus près, on peut constater qu’il y a même sur les autres travées… des chardons sous le balcon !

Après une petit recherche sur Internet, j’apprends que l’immeuble a été inscrit au titre des monuments historiques le 22 avril 1986. Il a été construit en 1901 comme immeuble de rapport pour Mme Balli, par les architectes Alexandre et Édouard Autant, et décoré par l’incontournable céramiste Alexandre Bigot.

Au départ, c’est surtout le coin des deux rues, au numéro 16, qui nous avait fait nous retourner… mais ceci sera une autre histoire.

Une réflexion au sujet de « 14, rue d’Abbeville »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *